Par Manon Esclusa - Guide accompagnatrice

La garrigue, la Méditerranée, le chant des cigales, le parfum du thym, la chaleur sèche et écrasante… Soyez bienvenu(e)s dans le Sud de la France ! Vous aimez la garrigue, les plantes, mais vous ne savez pas les reconnaître ?

Elle est depuis la nuit des temps associée au Sud de la France et fait la fierté du Languedoc et de la Provence. Mais saviez-vous qu’autrefois notre région était couverte de hautes forêts denses de chênes verts et blancs? Nous étions loin du décor actuel !

En effet, la garrigue est le résultat progressif de l’exploitation des forêts par l’homme, du pâturage excessif et des incendies répétés. Mais la nature a su s'adapter et faire preuve d'aptitude et d'adaptabilité épatante. Par exemple, certains conifères comme le pin d'Alep se reproduit grâce aux incendies: les pignes éclatent sous la forte chaleur de l'incendie et permet la dispersion des graines (pignons): on dit qu'ils sont pyrophiles.

Aujourd’hui la garrigue constitue un écosystème à part entière sur lequel on ne cesse d’apprendre. 

La garrigue se distingue par plusieurs types de sol : La terra rossa

C’est une terre dite fersialitique. Sa couleur est due à l’oxydation du fer et aux sédiments d’argile. 
On retrouve cette couleur rouge tout autour du bassin méditerranéen comme par exemple dans le massif de la Gardiole ou sur le Causse de Viols-le-Fort. 
Du côté de Saint Jean de la Blaquière, on utilise plutôt le mot ruffe pour désigner cette terre si particulière.

WISUD-2
WISUD

Les sols bruns calcaires

C’est le type de sol le plus répandu en garrigue, idéal pour l’agriculture à condition de respecter le sol.  C’est de ce sol que sont extraites les grosses pierres de calcaire, avec lesquelles ont construit les capitelles, ces célèbres petites cabanes d’agriculteur faite en pierre sèche.

Widus-3
WISUD-4

Les sols peu calcaires

Ces sols peuvent être sableux ou siliceux. On reconnait ces sols en partie grâce à la végétation qui s'y trouve: vous y verrez principalement des bruyères, des arbousiers, des myrtes, mais aussi des pins parasols et trois variétés de chêne (chêne vert, chêne blanc et chêne-liège).

Vous souhaitez en savoir plus, consultez l'article sur le blog de notre partenaire WISUD

En savoir plus

Votre consentement
Ce site recours à l'utilisation de cookies (ou traceurs) lors de votre navigation. Votre consentement explicite est nécessaire à leur utilisation. cliquez ici pour en savoir plus
Ce site et les services liés sont susceptibles de déposer des cookies* (ou traceurs) sur votre ordinateur.
Ils ne sont pas installés par défaut.

Les plateformes de diffusion de vidéos en ligne (Youtube, Vimeo, Dailymotion...) peuvent déposer des cookies destinés au suivi statistique et marketing de vos consultations. Reportez-vous à leurs politiques de confidentialités respectives pour en savoir plus.
Le refus de ces cookies n'altérera pas leur consultation sur le site actuel.

Ce site fait l'objet de mesure d'audience via la plateforme Google Analytics. Reportez-vous à la politique de confidentialité de Google Analytics pour en savoir plus.
Le refus de ces cookies n'altérera pas votre expérience utilisateur sur le site actuel.

Les réseaux sociaux (Facebook, Twitter, Instagram, Trip Advisor...) peuvent déposer des cookies destinés au suivi statistique et marketing de vos partages de liens. Reportez-vous à leurs politiques de confidentialités respectives pour en savoir plus.
Le refus de ces cookies n'altérera pas la consultation du site actuel, mais vous empêchera de partager le contenu de ce site sur vos réseaux respectifs.

* un cookie est un petit fichier stocké par un serveur dans le terminal (ordinateur, téléphone, etc.) d’un utilisateur et associé à un domaine web (c’est à dire dans la majorité des cas à l’ensemble des pages d’un même site web). Ce fichier est automatiquement renvoyé lors de contacts ultérieurs avec le même domaine.